Augmentation mammaire

sex
Degré de douleur attendue Modérée à importante
Anesthésie Générale
Durée de l’intervention 1 heure
Cicatrices Sous le sein, au niveau de l’aréole ou dans l’aisselle
Résultat final Après 3 – 6 mois
Eviction sociale 14 jours
picture

Pourquoi ?

L’intervention est pratiquée sur des femmes qui aimeraient avoir une plus grosse poitrine ou sur des femmes dont les seins sont devenus moins fermes ou moins volumineux suite à une grossesse ou à une perte de poids.

L’augmentation mammaire peut être combinée avec une correction de l’aréole ou du mamelon.

picture

L'intervention

L’intervention se pratique sous anesthésie générale et dure environ une heure. Elle consiste à introduire une prothèse dont la taille, le remplissage, la forme et le positionnement (sous le tissu glandulaire ou derrière le muscle pectoral) sont choisis par la patiente, en concertation avec le chirurgien. Les implants mammaires peuvent être introduits de trois manières différentes : par l’aréole, par le pli du sein ou par une incision dans l’aisselle.

picture

Résultats et traitement postopératoire

La patiente peut rentrer chez elle le jour de l’opération.

Après l'intervention, un pansement imperméable est appliqué et un soutien-gorge spécifique doit être porté. Les quatre premiers jours peuvent être relativement douloureux, surtout en cas de positionnement sous-musculaire.

Le résultat est visible un mois après l’intervention mais il faut attendre 6 mois pour apprécier le résultat définitif.

En savoir plus

Une augmentation mammaire est une opération esthétique, qui modifie la taille et la forme des seins.

Il s’agit donc d’une décision et d’une intervention très personnelles.

Les attentes, les besoins et les désirs de la patiente doivent être clairement discutés avec le chirurgien, de façon à déterminer comment y répondre au mieux en tenant compte de la grande variété de tailles et de formes d’implants disponibles.

Il est également important de discuter préalablement des avantages et des risques de chaque option (garantie, formation de coques, etc.).

La prothèse et son remplissage

Les implants sont en silicone pour utilisation médicale.

Le remplissage proposé chez Be Clinic est en gel de silicone solide (ou cohésif). Cet implant rond prend une forme de goutte en position debout, parce que le gel de silicone se déplace vers le bas. Il ne présente aucun risque de fuite, même en cas de rupture de l’enveloppe de l’implant.

D’autres remplissages existent sur le marché mais ne sont pas utilisés chez Be Clinic (gel de silicone liquide, solution saline, solution à base de sucre ou d’autres matières organiques etc.).

Afin de répondre de la façon la plus précise aux demandes de ses patientes, Be Clinic dispose, pour les implants en gel de silicone solide, de plusieurs marques. Chacune d’entre elles offre des caractéristiques propres, ce qui permet de choisir l’implant en fonction de la physionomie de la patiente et du résultat souhaité.

Lorsqu’une personne souhaite un implant d’une marque précise qui n’est pas reprise dans la liste ci-dessus, il est possible de commander cet implant en particulier.

Risque de formation de coque

La pose d’implants mammaires permet d’imiter parfaitement les seins naturels. Mais l’organisme peut, très rarement, réagir à l’insertion d’un corps étranger. Les prothèses mammaires provoquent alors la formation d’une coque, c'est-à-dire d’une couche de tissu conjonctif autour de l’implant mammaire.

Dans certains cas, cette coque peut malheureusement s’épaissir et se contracter, sans qu’on puisse expliquer complètement ce phénomène. Cela ne représente pas un danger médical en soi mais les seins deviennent exceptionnellement ronds et durs. Il peut également y avoir un risque de formation d’un dépôt calcaire. En cas de formation d’une coque, la patiente peut la faire enlever sans que le résultat esthétique soit altéré.

Les prothèses mammaires qui présentent le risque le moins élevé de formation de coque sont les prothèses rugueuses remplies de gel cohésif. C'est notamment pour cette raison que c’est le type d’implant mammaire que Be Clinic privilégie.

Forme

L’implant mammaire peut être rond ou anatomique (= en forme de goutte).

Prothèse mammaire ronde

Cette forme remplit plus le haut du sein. En position debout, elle se modifie en goutte ; cet effet peut être accentué par un positionnement sous-musculaire de la prothèse.

Prothèse mammaire anatomique ou en forme de goutte

Grâce à cette forme, le haut du sein est rempli de manière naturelle. Elle fournit donc un peu moins de projection dans le haut du sein, ce qui peut donner un résultat plus naturel, notamment en cas d'augmentation mammaire plus importante. Elle requiert toutefois une incision plus grande pour son introduction.

Taille

Hormis le remplissage et la forme de l’implant mammaire, la taille de la prothèse doit être choisie. Le résultat le plus naturel est obtenu quand les seins forment un ensemble équilibré avec le corps.  La taille du bonnet et le rapport avec la morphologie de la patiente sont aussi des facteurs dont il importe de tenir compte.

Positionnement

L’implant peut être placé sous le tissu glandulaire ou derrière le muscle pectoral.

Sous le tissu glandulaire (sous-glandulaire)

L’implant peut être positionné sous le tissu glandulaire et cela donne un bon résultat s’il existe assez de tissu avant l’intervention. Si ce n’est pas le cas, en effet, il existe un risque que le bord supérieur de la prothèse se voie.

Derrière le muscle pectoral (sous-musculaire ou dual plane)

En plaçant l’implant mammaire derrière le muscle pectoral, il est couvert d’une couche supplémentaire de muscle. Le risque d’apercevoir le bord de la prothèse est donc réduit.
La couche de muscle appuie sur le haut de l’implant mammaire : la prothèse ronde prendra alors une forme de goutte.  Le risque de formation de coque est réduit en cas d’un positionnement sous-musculaire.

Incision

Les implants mammaires peuvent être introduit de trois manières différentes : par l’aréole, par le pli du sein ou par une incision dans l’aisselle. Chaque endroit présente ses avantages et ses désavantages.

Par l’aréole

L’incision est faite par l’aréole et laisse une cicatrice peu visible. L’importance de l’incision est déterminée par la largeur de l’aréole.
Des augmentations importantes avec une prothèse au gel de silicone cohésif ne sont donc pas toujours possibles de cette façon.
Cette technique comporte un risque d’infection légèrement plus important que les autres techniques.

Par le pli du sein

Il s’agit ici de la technique la plus pratiquée ; tous les types d’implants peuvent être placés par cette incision. La cicatrice est peu visible puisqu’elle se trouve dans le pli sous le sein. En cas de nouvelle intervention suite à une formation de coque, par exemple, on préfèrera ce type d’incision.

Par une incision dans l’aisselle

Une augmentation des seins peut également être pratiquée par l’aisselle, mais les prothèses mammaires peuvent alors avoir tendance à se déplacer vers le haut. Par contre, comme la cicatrice ne se trouve pas sur le sein elle ne se voit pas.

Examples

Praesent condimentum hendrerit ante in hendr erit. Vivamus in ante diam. Class aptent taciti sociosqu ad litora torquent per conubia nostra, per inceptos himenaeos.

See all the Before/After pictures>
Before surgery After surgery
illu1 illu2 illu3 illu4 illu5

Consignes aux patients

Augmentation mammaire >